Achetez
Home hero arrow

Bienvenue à Montréal !

Ni tout à fait européenne, ni tout à fait américaine, mais vraiment cosmopolite, la plus grande ville du Québec séduit par sa douceur de vivre et sa mosaïque de cultures du monde entier.

Le meilleur des mondes

Le meilleur des mondes

À cause de ses gratte-ciel et de ses autoroutes, on pourrait faire l’erreur de confondre Montréal avec n’importe quelle métropole américaine. Mais ses différents quartiers affirment des personnalités bien typées. Qu’il s’agisse des maisons victoriennes de Westmount, du Village gay, du McGill Ghetto – le quartier des étudiants – de la Petite Italie, de Chinatown ou du Plateau où se retrouvent les Français bobos, chacun revendique sa différence tout en étant heureux de vivre ensemble. Avec son ouverture d’esprit, sa joie de vivre, ses innombrables manifestations culturelles, sa vie nocturne animée et la chaleur de ses habitants, Montréal a vraiment tout pour plaire.

Une ville-gruyère

Une ville-gruyère

Montréal, c’est aussi une ville souterraine de plus de 30 km de galeries, le « RESO ». On y trouve plus de 1 500 boutiques et des centaines de restaurants, de banques, de cinémas et même d’universités pour ne pas avoir à mettre le bout du nez dehors en hiver ! L’été en revanche, on vit dehors. Rendez-vous dans les parcs du Mont-Royal et La Fontaine, ou sur l’île Sainte-Hélène et l’île Notre Dame pour faire trempette dans le Saint-Laurent, face aux quais du Vieux-Port où il fait bon flâner. Le vaste Jardin Botanique accueille chaque été les Mosaïcultures, un festival d’étonnantes sculptures végétales. Quant au Biodôme, créé sur le site du vélodrome des JO de 1976, le visiteur éberlué y découvre cinq écosystèmes peuplés de 5 000 animaux en semi-liberté, de la forêt tropicale à l’Antarctique.

Poutine, « chiens chauds » et dim sums

Poutine, « chiens chauds » et dim sums

De nombreux jeunes chefs s’appliquent à créer une nouvelle cuisine québécoise avec les excellents produits locaux (poissons et fruits de mer, agneau, baies sauvages). Il vous faudra aussi essayer la poutine, une spécialité bien québécoise qui n’a cependant rien de gastronomique : il s’agit de frites nappées de sauce brune et de fromage. Si les burgers, sous-marins (d’énormes sandwiches) et « chiens chauds » à l’américaine ne vous tentent pas, vous n’aurez que l’embarras du choix entre les pizzas, tacos, dim sums, sushis, souvlakis et autres recettes du monde entier. Vous pourrez aussi faire le plein de produits du Québec et d’ailleurs au marché Jean-Talon, l’un des plus vastes d'Amérique du Nord, ou au marché Atwater.

Budget

Comme aux États-Unis, le pourboire est de rigueur au Canada : au restaurant ou en taxi, n’oubliez pas d’ajouter 15 à 20 % à l’addition.

Voici une idée de quelques prix :

Une petite bouteille d’eau minérale – 1,10 €

Une bière locale – 3,80 €

Un repas dans un restaurant bon marché – 10 €

Un repas dans un restaurant de moyenne gamme – 15 à 20 €

Un cappuccino – 2,60 €

Un ticket de métro – 2,20 €

Si vous préférez ne pas vous déplacer avec trop d’argent liquide, notre carte prépayée Cash Passport™ peut être chargée en dollars canadiens. Aussi sûre que pratique, elle permet de retirer des espèces aux distributeurs et de régler vos achats sans frais dans tous les points de vente porteurs du logo MasterCard. 

Commandez des dollars canadiens en ligne

Se déplacer à Montréal

En métro et en bus

Le métro est en service de de 5h30 à 0h30-1h15, selon les lignes.

On peut acheter un ticket à l’unité pour 3,25 $, deux unités pour 6 $ ou une carte de 10 tickets à 27 $ (gratuit pour les moins de 5 ans et tarif réduit pour les 6-17 ans et 65 +). Il existe aussi des tarifs pour une soirée, un week-end, une journée, trois jours, une semaine ou un mois.

Métros et bus urbains sont gérés par la STM (Société de transport de Montréal). Les réseaux de bus et de métro sont entièrement interconnectés et on peut passer de l’un à l’autre en conservant le même titre de transport.

Près de 200 lignes de bus circulent dans Montréal et sa banlieue dans la journée, et une vingtaine la nuit. Les horaires sont affichés à la plupart des arrêts.

À vélo

Près de 680 km de pistes cyclables bien aménagées sillonnent l’île de Montréal. La ville est équipée d’un système de vélos en libre-service accessibles 24 h/24 d’avril à novembre dans plus de 400 stations. Il existe plusieurs formules, du trajet simple à l’abonnement pour l’année. Pour plus d’information : BIXI et Pedalmontreal.ca.

En taxi et en voiture

Bon à savoir : les taxis québécois ne démarrent leur compteur que lorsque vous montez à bord – même si vous les commandez par l’intermédiaire d’une centrale. Il n’y a pas non plus de supplément de nuit – mais n’oubliez pas le pourboire !

Pour louer une voiture au Québec, il faut avoir au moins 21 ans et un an de permis.  (De nombreux loueurs demandent un supplément aux conducteurs de moins de 25 ans.) Prenez le temps de vous familiariser avec les particularités du code de la route canadien : les amendes sont salées.