Achetez
Home hero arrow

Viva Mexico !

Difficile de découvrir en un seul voyage ce pays grand comme trois fois la France, haut en couleurs et en saveurs, où nature et culture sont d’une incroyable richesse

C’est le moment de partir au Mexique!

Outre l’envie de quitter l’hiver Français, le taux de change à votre avantage du Peso Mexicain sera l’argument qui finira de vous convaincre.

Avec un budget de 500€ et une appréciation du Peso mexicain de 5% par rapport à l’année dernière, votre budget se verra augmenté de 25€*.

C’est le moment de vous laisser tenter !

 

*Comparaison des taux effectuée le 22 Février 2017.

Budget

La monnaie mexicaine est le peso, divise en 100 centavos. Veillez à conserver assez de liquide sur vous, notamment des petites coupures pour les pourboires et menus achats : les cartes de crédit sont loin d’être toujours acceptées.

Voici une idée de quelques prix :

Une bière pression – 22,56 Mex$ Un repas dans un restaurant bon marché – 98,07 Mex$ Un repas dans un restaurant de moyenne gamme – 196,14 Mex$
Un cappuccino – 31,38 Mex$ Un ticket de métro à Mexico – 4,90 Mex$

Achetez des pesos mexicains en ligne

De Moctezuma à Frida

De Moctezuma à Frida


Toute l’histoire du Mexique est inscrite dans son architecture, des Aztèques et des Mayas à la conquête espagnole. Les pyramides de Teotihuacán, Palenque, Uxmal et Calakmul comptent parmi les plus beaux sites précolombiens du pays. On ne peut qu’être séduit par les charmes des villes coloniales : Guanajuato aux ruelles étroites, San Miguel de Allende et ses maisons couleur pastel, Puebla, la « ville des anges » aux myriades d’églises, les façades baroques d’Oaxaca, le vieux port de Campeche, retranché derrière ses murailles… Mexico, mégapole tentaculaire ceinturée de volcans, n’est autre que l’ancienne capitale de l’empereur Moctezuma. Ne manquez pas d’y admirer le superbe Musée d’anthropologie, les fresques de Diego Rivera au Palacio Nacional – qui résument en images l’histoire du pays – et la maison de sa femme, l’artiste Frida Kahlo.

Fiestas et fajitas

Fiestas et fajitas


Attendez-vous à en prendre pleinles yeux: les façades des maisons, les étals des marchés, les costumes traditionnels rivalisent de couleurs. Plein les oreilles aussi, car la musique est omniprésente et d’une allégresse contagieuse. Tout est prétexte à faire la fiesta. Si la fête des morts (du 31 octobre au 2 novembre), celle de la Vierge de la Guadalupe, sainte patronne du pays (le 12 décembre), Pâques et Noël comptent au nombre des réjouissances les plus exubérantes, il existe aussi une multitude de fêtes locales tout au long de l’année. L’occasion de goûter aux spécialités mexicaines : tacos, enchiladas, quesadillas, fajitas, mole, salade de cactus et pourquoi pas… criquets grillés au piment, arrosés de tequila ou de mezcal.

Un bain de nature

Un bain de nature


Le Mexique est une destination privilégiée pour l’écotourisme. Les volcans couronnés de neige succèdent aux déserts de cactus, les canyons aux forêts vierges et aux plages paradisiaques. Le pays compte cinquante-trois réserves de la biosphère : forêts tropicales, marais côtiers et atolls coralliens abritent papillons monarques et singes hurleurs, pélicans et flamants roses, tortues, dauphins, baleines grises, raies et barracudas…

Avec plus de 10 000 km de littoral, les amateurs de sports nautiques seront comblés. Les surfeurs choisiront la côte atlantique – y compris la Basse-Californie. Outre les célèbres stations balnéaires de Los Cabos, Acapulco, Puerto Vallarta et Zihuatanejo, il reste des plages merveilleusement préservées, notamment sur la Costalegre. Les plongeurs préfèreront la côte caraïbe, fuyant le littoral bétonné de Cancun pour les paillottes de Tulum.

Se déplacer au Mexique

En avion

Souvent inévitable étant données les distances. Plus de 60 villes possèdent un aéroport. Principales compagnies : Aeroméxico, Interjet et Volaris.

En bus

Nettement plus économique que l’avion, c’est une option pratique pour parcourir le pays. Des services interurbains confortables et fréquents desservent un réseau étendu à des prix raisonnables. Achetez vos billets dans les gares routières ou réservez en ligne avec une carte de crédit étrangère en passant par une centrale de réservation. Trois catégories :

  • De Lujo : rapides, climatisés et très confortables.
  • Ejecutivo : confortables et climatisés, desservent toutes les villes d’une certaine importance.
  • Económico: moins confortables et plus lents, ils relient les petites villes et les villages. Pas de garantie d’avoir une place assise.

En train

Depuis 1997 il n’existe plus de trains de passagers au Mexique, à l’exception du Chihuahua al Pacifico, ou Chepe, qui parcourt 673 km entre Chihuahua et Los Mochis, sur la côte pacifique. La voie ferrée culmine à 2 400 m et passe par 86 tunnels, 37 ponts vertigineux et les paysages splendides de la région habitée par les indiens Tarahumaras. Le trajet met environ 15 heures, mais il est fortement conseillé de s’arrêter en route, notamment à Divisadero, pour pleinement apprécier les paysages – en particulier les Barrancas del Cobre.

En voiture

La location de voiture est assez chère et il peut être éprouvant de conduire au Mexique, excepté dans le Yucatán où les routes sont récentes et peu fréquentées. Il est conseillé de parler espagnol. Éviter absolument de conduire la nuit pour minimiser les risques de rencontre avec des voitures sans phares, des conducteurs ivres, des piétons ou des animaux. Attention aux vols planés sur les ralentisseurs (« topes »). Les agressions et vols liés au narcotrafic sont plus fréquents dans le Nord – limitez-vous aux autoroutes à péage. La nuit, laissez votre véhicule dans un parking fermé et surveillé.

En ferry

Des ferries reliant la Basse-Californie au reste du pays naviguent entre Santa Rosalía et Guaymas, La Paz et Mazatlán, et La Paz et Topolobampo.